good news – bad news

D’abord la bonne: notre commune Val-de-Ruz nous a demandé si on voulait essayer de toucher des contributions européennes dans le cadre du projet « Solution » de quatre communes européennes (www.solution-concerto.org) qui visent l’autarcie énergétique par une panoplie de mesures visant à économiser de l’énergie et de produire de nouvelles énergies renouvelables. J’ai envoyé la demande: ils pourraient subventionner 19 kWp de notre installation (c’est la quantité qui reste…) à hauteur de 800€ par kWp = 15200€. Malheureusement il y a la chute du cours….

Et la mauvaise nouvelle: la faillite de la maison Sputnik, fabricant des onduleurs « Solarmax » dont on a installé 15 pièces au manège pour la coquette somme de 53’370CHF. Si un onduleur est en panne en 2015, il faudra le changer à nos frais contre un modèle concurrent, parce que personne ne pourra les réparer et la garantie de 5 ans est devenu caduque. Cette faillite occasionne d’autant plus de soucis à Jean Oppliger, l’installateur en pv et copropriétaire de l’installation du manège vu le nombre élevé d’installations qu’il a fait avec des onduleurs « Solarmax ».

Et le lien entre les deux nouvelles: même si on obtiendrait la subvention européenne à notre installation, le montant ne suffira probablement pas pour racheter des onduleurs en cas de pannes…..
Cet exemple montre qu’il est tout à fait possible de perdre des ronds, même si on touchait déjà la RPC de la Conféderation. Des pertes de ce genre ne sont ni prévu ni compris dans le tarif RPC.

P1020942